Retour table des matières

La

reconnaissante au Docteur

Christine ARNOUX

 

Dr Christine ARNOUX



pour son indéfectible fidélité à notre Société

et pour son dévouement désintéressé pour l’Homéopathie

en particulier dans les pays pauvres

avec Homéopathes Sans Frontières

lui décerne le titre de

 

MEMBRE HONORAIRE

 

Le Président et

Le Conseil d’Administration de la Société de Médecine Homéopathie de Midi-Pyrenées

Toulouse, le 16/01/2010

 

___________________________

 

CURRICULUM VITAAE du Docteur Christine Arnoux.

 

-  Née  le 14 octobre 1941 d’une mère Docteur en droit (première femme ayant fait l’ENA en France), et d’un père avocat co-fondateur de la ligue pour la Liberté des vaccinations, défenseur  de nombre de médecins et praticiens homéopathes, acupuncteurs et  chiropractors attaqués dans leurs pratiques.

-  Diplôme de Lettres et d’Espagnol à la Sorbonne.

-  Etudes de Médecine à la fac de PARIS VII.

-  Diplôme de Médecine Tropicale, de Parasitologie et de Léprologie.

A partir de 1970 : Etudes d’Homéopathie à l’INHF avec les docteurs Zissu et Guillaume, puis avec l’équipe de Dr Demangeat de Chambery au sein du groupe de formation uniciste « Aladin ».

1971 à 1973 : Interne à l’Hôpital Saint Jacques, 37 rue des Volontaires, à Paris 15ième, structure qui pratique l’homéopathie (Drs Booth, Renouvin, Batégeat, Rouzaud, Boffa).

1973-1975 : Départ en mission humanitaire en Inde,  Bengladesh, Afghanistan.

1976 : Thèse de fin d’études médicales : « Bilan des endémies parasitaires en Afghanistan - approche d’un traitement homéopathique des leishmanioses cutanées à l’Hôpital de Kaboul » ; puis installation au cœur du 19ème arrondissement de Paris et création d’un groupe de médecins généralistes pratiquant l’homéopathie, en plein centre de ce quartier d’ouvriers et d’émigrés principalement.

Le cabinet est dans le même immeuble que le PC du Père Guy Gilbert prêtre éducateur de rue s’occupant des jeunes sortant de prison. Mise en commun d’un travail social dans le quartier.

1977 : Diplôme de l’Ecole française d’Homéopathie ;(CHF, INHF, Hôpital Saint Jacques).

Nombreuses actions de quartier avec « les Impatients », création de « groupes santé » pour l’autonomie des personnes, prise en charge de leur santé, accès à leur dossier médical, etc.; revendication d’une « médecine lente »

1979 : création de l’association « Sciences Art et Survie », dont le but est de diffuser l’Homéopathie (vu son faible coût) dans les milieux défavorisés d’ici et d’ailleurs dans le tiers monde…. Moyen essentiel de Survie.

1982 : Quitte Paris ( pour s’éloigner d’un environnement  peu favorable pour ses deux enfants âgés de 11 et 13 ans)  et s’installe homéopathe dans un village du Gers (Boulogne sur Gesse) puis à St Gaudens en Haute-Garonne pour s’associer avec P. Veyssi; répond « présent » à l’appel de Jacques Lamothe pour la  création de la Société Homéopathique Midi-Pyrénées ; participe  à la création de « La Granule du Comminges », première FMC homéopathique (avec Drs J.F. Bourse et P. Veyssi, Max Gibert) et au GEHHSO, groupe de travail uniciste qui se réunit régulièrement à Carcassonne.

1986 : rejoint Homéopathes-Sans-Frontières créé à Montpellier depuis 2 ans par Catherine Gaucher et Dominique Jeulin, pour participer à une diffusion plus large de l’Homéopathie,  surtout parmi les soignants intervenant dans les milieux défavorisés. Sciences Art et Survie devient la première antenne locale d’HSF. Cette association dont elle est la présidente organise par ailleurs diverses activités et stages dont les thèmes sont autour de la nature, de l’environnement et de la santé (cuisine, relaxation, sorties botaniques principalement).

En  nov. 1989 : Le Congrès «  Vivre sa Mort » organisé à Aspet a eu un retentissement national et même international (rencontre organisée dans la foulée de l’accompagnement en fin de vie d’un ami médecin âgé de 42 ans, atteint d’un lymphome non-hodgkingnien, avec lequel elle avait parcouru l’Afghanistan) ;

1990 : S’intègre à l’équipe des Enseignants de l’Ecole Internationale des HSF. Participe aux 3 congrès «  Santé pour tous » d’HSF à Montpellier ( 90, 91 et 92) en tant qu’organisatrice, et enseignante de l’Université d’été aux côtés de Catherine Gaucher, Luc Siméon, Patrick Lavasso, Pascal Veyssi, Annick Ladevèze.

1ère mission en Roumanie (après la chute du mur).

1991 : 1ère mission en Afrique au Togo  avec Catherine Gaucher, et 2ème  mission en Roumanie.

1992 : 2ème  mission au Togo et 1ère  au Bénin.

          Succède à Catherine Gaucher à la présidence d’HSF.

1993 : Déplace le siège d’HSF de Montpellier à Aspet en Haute Garonne où il restera 10 ans.

          Organise et participe aux  missions d’HSF (devenu HSF-France) de plus en plus nombreuses en Afrique.

1994-95 : Décroche pour HSF la première bourse attribuée par la Fondation Pierre-Schmidt de Genève : pour un projet de développement de l’homéopathie (en l’occurrence au Bénin avec le Dr Gisèle Egounléty de Cotonou qui viendra au Congrès de Toulouse des Sociétés d’Homéopathie « le cœur et la raison » présenter un cas de Paludisme grave - son fils – guéri avec China et Ferrum) ;

1997 : Garde le secrétariat d’HSF tandis que Francine Woitier de Toulon prend la présidence ; participe toujours activement à l’organisation d’HSF qui grandit, et aux missions de plus en plus nombreuses au Togo, Bénin, Cameroun, Sénégal,  Burkina, Mali, Cambodge; rédaction de la lettre d’HSF, organisation des réunions pédagogiques ; animations de stands d’informations et  Stages d’homéopathie familiale pour non médecins, en France.

2000 : Prend une « pré-retraite » (le mica) de l’activité de médecin libéral, pour continuer plus librement ce travail de missions et de coordination entre les antennes d’HSF réparties dans toute la France.

2004 : le secrétariat d’HSF quitte le village d’Aspet pour la ville de ST Gaudens auprès de sa secrétaire «  Dr Christine ». Un Concert a lieu au Zénit de Paris pour les 20 ans d’HSF.

2005  l’Antenne de Lorraine et Jean Marie Pelt reçoivent HSF pour son AG annuelle à Metz.

2006 : Quitte le Conseil d’Administration d’HSF-France pour diversifier ses activités et retrouver Sciences Art et Survie impliquée dans la défense de la biodiversité, des céréales anciennes et interdites, le réseau des Semences paysannes, en association avec Kokopelli. Continue des missions d’enseignement de l’Homéo au Burkina et au Sénégal ; mais se consacre aussi à ses petits enfants et participe à des réalisations d’auto-construction en paille,  en bois.

Suit sur son blog sa petite fille Aurélia partie en Patagonie depuis deux ans, naviguer et faire des études d’anthropologie.

2007-2008 : Devient enseignante aux côtés des Dr Pascal Veyssi (son ancien associé à leur cabinet médical de St Gaudens), et Françoise Thomas (de Lourdes), ainsi que de James Forest, herbaliste : création de l’antenne du Sud-ouest de L’Ecole Lyonnaise de Plantes Médicinales créée par le Pharmacien Patrice de Bonneval de Lyon  en 1984; cours de physiologie et Nutrition.

Septembre 2008 : réintègre le Conseil d’Administration d’HSF-France, pour continuer des missions au Burkina et au Bénin.                                    (juin 2008)     Haut de page

HSF